Blog ProBus France

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Derniers articles

Posté par le dans Probus

10 0ctobre 2018
Sortie gastinoise à Egreville (77)

Aujourd’hui, tous au Bourdelle .....! Musée jardin éponyme

Antoine Bourdelle a été sculpteur à cheval entre les XIX et XXème siècles, presque comme le Général Alvear qui lui , montait sur ses grands chevaux pour poser pour l’artiste. Sa fille Rhodia – qui avait la fibre... artistique - fit de ce lieu un musée dédié à son père. Le département de Seine et Marne le reçu en lègue au décès de cette unique héritière.

Pas moins de 58 œuvres agrémentent le parc aménagé et conçu pour mettre en valeur chaque pièce. Il s’agit de bronze ajouré pour alléger ces statues faisant jusqu’à 8 mètres  

                                                                                                                 

                                                                                                                    
                                                                                                                                   
             
 Antoine Bourdelle, élève de Rodin et Maitre entre autres de Giacometti, a une renommée internationale et principalement en Argentine avec la statue équestre du Général Alvear précité.   
                                                                                                                       
 
Le déjeuner fut pris au Lusitalien à Chaintreaux. Pour autant et pour rester en mode « chevaux », nous n’avons pas mangé de lusitanien bien que « la patronne » soit Portugaise.
 
 
 
 
                                                                                                                       Bonne visite, bonne journée.
 
                                                     
Lectures : 1
0

Sortie savoyarde 28 et 29 septembre 2018

Après les Martines à la mer en 2017, nous avons eu les Martines à la montagne.

Annecy a été la destination de ces 2 jours.

Après avoir posé nos valises dans un Splendid Hotel, nous nous sommes embrassé à la Brasserie entre Européens. Pour l’après midi du vendredi, le guide fut un bon plan (voir photo) pour découvrir la ville et son histoire.

 

Le soir, tout en nous restaurant, le bateau libellule, qui n’est pas un bateau mouche, nous emmena au fil de l’eau du lac. C’est naturellement sur son parquet flottant que nombre d’entre nous se sont laisser aller à des danses... contrôlées pour la plupart.

Samedi dès potron-minet, petit déjeuner et visite du château à la suite.

 

Patrick avait même organisé une brocante géante où nous nous sommes un peu attardés avant de regagner le Lilas Rose pour déguster les spécialités locales.

Donc un peu de retard l’après midi pour la visite du château Menthon St Bernard sur les hauteurs de Talloires.


Je vous renvoie à Wikipédia pour tous renseignements exhaustifs sur cette destination.

 

A noter que nous avions des invités extérieurs au club : Louisa et Jean Marc Champart qui se sont intégrés sans problème au groupe, et que malheureusement Martine et Jean Pierre Dasriaux ont dû nous quitter hâtivement.

L’important dans ce compte rendu est bien de relater que grâce à une bonne
 organisation, à la météo clémente et à la bonne humeur de chacun, nous avons passé un bon moment.

 

                                                                                           

                                                                                             

                                         Encore heureux qu’il ait fait beau et que « la libellule » soit un bon bateau ...

                                              

 

 
Lectures : 0
0

Posté par le dans Probus

11 Septembre 2018
Conflans sur Loing réunion de rentrée

Parce qu’un Darbier Gay (était) Basty Becquet (chez les) Pingaud, il nous manquait 5 membres

le Président commence la réunion avec une attention particulière pour Michel, parmi nous 6 jours seulement après l’intervention sur la deuxième hanche.

Il est question d’Annecy où nous serons 24 pour 28 réservations. Nous pouvons dès lors convier 2 couples de nos connaissances, susceptibles de nous supporter et réciproquement. (Aval à demander aux Présidents en préalable) Lecture est faite de la lettre du Président national Probus France. Il nous invite à l’AG du vendredi 23 novembre à Epernay. Jean Luc et Patrick vont s’y rendre et il serait bien que le futur président Jacques (qui ne sait pas encore qu’il va être président) se joigne à l’expédition.

En effet les deux Présidents qui ont exercé alternativement pendant 2 ans sont démissionnaires d’office. Un nouveau bureau sera élu à notre AG du 11 décembre.
En attendant et après Annecy, c’est le lundi 08 Octobre qu’aura lieu la prochaine réunion à Egreville avec visite du musée jardin Bourdelle

 

                                                                                                                                                     

Lectures : 0
0

Posté par le dans Probus

10 juillet 2018


Chacun chez soi
ou le compte rendu d’une réunion qui n’a pas eu lieu

Tout avait bien commencé pourtant ; la date était prévue, Jean Luc le président avait envisagé de nous envoyer sur les roses à l’Hay.
La saison étant bien avancée et au risque de découvrir des fleurs tout aussi avancées, il a ensuite changé son fusil d’épaule même avant la saison (de la chasse cette fois). C’est ainsi que Egreville devait nous accueillir. Finalement la châtelaine attendra car avec cette période estivale beaucoup sont absents ou occupés avec leur descendance et Jean Luc, le même, fut contraint d’annuler Egreville.
Il décida alors, après s’être concerté, d’un déjeuner Oh Terroir.
C’était sans compter sur une malheureuse obligation pour certains qui réduisit encore un peu plus l’effectif restant et il finit par tout annuler.
Je pensais jusqu’alors que même à 6 ce pouvait être une réunion sympathique et digne d’intérêt.
D’autant qu’en petit comité restreint, j’aurais pu mettre en avant tous les progrès de bienséance et d’érudition que j’ai pu faire au contact des Probusiens.
Heureusement qu’il me reste ma comparse et complice de toujours pour ce futur huis clos de mardi dont vous ne saurez rien.
C’était « 
les dernières nouvelles de demain » merci Geneviève.

A la rentrée alors

Lectures : 0
0

Posté par le dans Probus

12 Juin 2018 Mez- le- Maréchal

Dordives

 

 
 

L’accès se fait par l’imposante porte flanquée de deux tours arrêtant à cet endroit les murs d’enceinte de la citadelle carrée.
Dès le seuil franchi, avec un panoramique 360° nous traversons des siècles d’histoire de 1068 (après JC) au poubélien récent.

 

 
 
 

Camille, notre guide, associe les différents propriétaires, l’histoire de France (château royal dès 1313) et l’évolution de l’architecture.
Rien ne se visite comme aurait pu le laisser entendre « 
MEZ-LE MARÉCHAL LE LOUVRE DU GÂTINAIS » si ce n’est qu’une partie est contemporaine du Louvre et par conséquent de Philippe Auguste.

Le nouveau propriétaire depuis 2016, n’est autre que Florian Renucci par ailleurs tailleur de pierres et Maitre d’œuvre du château de Guédelon.
C’est un long travail de mise en valeur du site qui va occuper nombre d’années l’association créée à cette fin.

Le nettoyage est déjà commencé, les fouilles suivront.

 

                                                                                                                                                   
 

Rien n’est encore définie pour savoir qu’elle partie sera privilégiée pour la restauration du site. Jean Luc, notre président, a pris, lui, le parti de commencer notre restauration au bord de l’eau
« 
Fourchette et bouchon » à Dordives.
Durant le repas ont été relatés les exploits des Probusiens montargois à la compétition
internationale de golf du Touquet. Martine Dasriaux, Jean Luc Krempp et le tandem Dubois n’ont pas démérité face à 17 Probusiens du Touquet. Résultat : Martine finit première, Jean Luc avec un classement honorable et les Dubois avec le droit de revenir en deuxième semaine pour se perfectionner.

 

                                                                                                                                                                 

 Jean Luc précisera le programme du 10 juillet plus tard (il paraît qu’il veut nous envoyer sur les roses).

Bonnes vacances à ceux que nous ne reverrons qu’à la rentrée du 11 septembre

Lectures : 0
0

Posté par le dans Probus

10 Avril 2018 Saint Jean de Braye

Musée campanaire Bollée

 
 

C’est, Dominique, le dernier fondeur de la lignée des Bollée qui nous accueille et nous sert de guide au travers de son musée et du temps.
Joseph avait épousé en 1704 et la fille d’un fondeur et le métier.
A l’origine itinérant, le Maitre Saintier Jean-Baptiste-Amédée Bollée se sédentarise à St Jean de Braye en 1838. La tradition s’est ainsi perpétuée de père en fils.

Dominique Bollée nous fait découvrir concrètement tout le processus de fabrication d’une cloche. Pour finir, un film montre en complément la coulée du savant mélange cuivre étain. C’est un maître artisan accompli spécialiste de charpente, horlogerie monumentale, serrurerie, mécanique, électricité, électronique , musique et bien sûr de fonderie. Travail de savoir faire, de connaissance, de labeur et de plénitude lorsqu’à l’aboutissement, la réalisation tintera de la note prévue par le diapason. La production carillonne à la « bollée » à travers le monde de Yamoussoukro à Ho Chi Minh-Ville.
Notre guide n’a jamais que 6 000 cloches à son actif en 40 ans d’activité !! Visite très intéressante dont on n’oubliera pas l’éolienne « maison » aujourd’hui classée, ni le fait qu’une lignée Amédée et Léon Bollée s’est aussi lancée dans la construction automobile (au Mans). La marque a été rachetée par Morris qui existe encore.

La fonderie ayant aussi réalisé des cloches marines, c’est naturellement à la Marine de Combleux que l’on s’est tapé la cloche.
Merci Patrick pour cette bonne initiative.

 

                                                                                                               

Rendez-vous les deuxièmes mardi des mois qui viennent avec cette fois Jean Luc Krempp à la manœuvre. Il donnera les informations en temps utile.

Lectures : 0
0

Posté par le dans Probus

Déjeuner mensuel du 13 Mars 2018 

Montargis Hôtel Ibis


 

Quelques absences ou oublis mais la salle contient tout juste les membres accompagnés.
Jean Luc le Président souhaite la bienvenue et évoque un appel des Pingaud qui se morfondent sous la pluie. Nous lui (leur) dédicaçons un menu pour les remercier de nous avoir invités aujourd’hui . Il est ensuite question du 10 Avril à St jean de Braye où à 10h nous aurons une visite du musée Bollée puis restauration à la suite à Combleux.

Mai, verra la visite du musée de Montargis et Juin, la visite d’un jardin remarquable non loin de Pithiviers.
Tous les détails nous parviendront ultérieurement.
Jacques BERNEAU rappelle que pour Annecy, un acompte de 200,00€ par couple est à lui adresser par tout moyen à notre convenance.

La parole est ensuite donnée à 4 d’entre nous pour une présentation exhaustive dans la continuité de ce qui a été initié en 2017 

 

                                                                                                                                              
Lectures : 0
0

Posté par le dans Probus

Super Bowl du 13 Février 2018 AMILLY 4 pistes 24 compétiteurs


Il y avait de l’ambiance ce soir- là dans une salle surchauffée par des spectateurs en liesse rompus à ce genre de spectacle.
Les athlètes préparés tant physiquement que psychologiquement étaient prêts à en découdre.
Pour autant, sur les pistes, ce ne fut pas un défilé de mode. Il y a eu des pros et des strikes, des amateurs 
chanceux et des strikes (que l’on appelle « Lucky« strikes car il n’y a jamais de fumée sans feu)
Et puis il y a eu des rigoles et des rigoles (mais on ne rigole pas svp).
Il y a eu du style et des lancers peu académiques

 

Et puis il y eut la restauration : #balancetonporc eut de l’effet puisque la charcuterie arriva à point nommé . On ne nous accusera pas de tapasnocturnes pour une fois.
Enfin le palmarès fut donné par le Président Patrick qui, probablement inspiré par une élection de Miss Univers restée dans les mémoires, se trompa. Miss 
Vénézia fut appelée dans un premier temps et suite à réclamation, c’est Miss UniversdanslesyeuxdeJeanPierre qui se vit attribuer la coupe.

Du côté homme il n’y eut pas photo (ou plutôt si) mais pas de discussion : Alain Paquet remporta la compétition haut la main (sans que ce soit un holdup)

                                                                                                      

 

Lectures : 0
0

Réunion du 09 Janvier 2018

ASSEMBLEE GENERALE L’hôtel de la Poste nous accueille pour cette première.

L’effectif des membres est au complet, y compris les impétrants puisque Philippe Bissonnet qui était encore peu de temps avant une personne alitée, a pu nous rejoindre. Il n’en demeure pas moins une personnalité.

Il y a des absences excusées de conjointes empêchées, contaminées par un virus non informatique.
Au premier gong l’assemblée est ouverte par Patrick (discours en pièce jointe).

Suivent le rapport moral du secrétaire (en pièce jointe) et le rapport financier du trésorier. Les comptes qui sont remis à chacun font apparaître un excédent de 200,00€. Fort de ce résultat positif, le quitus est donné au trésorier à l’unanimité.

Nous votons ensuite à l’unanimité aussi le montant de la cotisation 2018 bloquée au compteur de 50,00€ par membre. Les nouveaux membres s’affranchissent de 20,00€ supplémentaires pour leur garde robe : cravate et épinglette.

Patrick intervient à la suite en remerciements  et Jean Luc complète pour exprimer sa satisfaction d’avoir pu créer ce club après 3 ans

de gestation (comme une éléphante mais nous ne sommes pas des mammouths non plus).
Satisfecit pour l’effectif atteint en exprimant une volonté d’aller doucement à 20 membres.

Satisfecit du taux de présence aux réunions.
Le calendrier 2018 est en cours d’élaboration avec un WE c’est sûr.
Dans un an à même date il y aura un nouveau bureau.
Jean Luc continue avec un compte rendu de l’AG Probus France qui s’est tenue à Verlinghem, dans les Hauts de France. Il s’y est rendu avec Patrick. (Ce n’est pas la porte à côté. J’ai le souvenir d’une fois, avec un Argentin de mes connaissances, pour y aller on évita Péronne et nous n’avons pas ralenti car ils ne s’agissait Pas de Calais )
Marcel Gambier , Président national était à la manœuvre.
Probus France en chiffres : 53 clubs dont 6 nouveaux en 2017 et 45 dans le Nord Pas de Calais, pour 1100 membres.
Chaque club verse une cotisation fixe annuelle de 50,00€ et 5,00€ par membre.

Probus est présent dans 24 pays représentés par 5000 clubs rassemblant 425 000 membres. Les jumelages sont possibles entre clubs.
La prochaine AG aura lieu à Lyon en Janvier 2019.
En question diverse Pierre s’est interrogé sur la composition du bureau 2018. Réponse lui a été faite que nous étions un régime démocratique mais que le bureau s’était autoproclamé pour 2 ans. Il m’est d’avis que pour la succession, la campagne va être rude.

Il a été aussi fait état qu’il n’y a pas de pyramide internationale.
Le deuxième coup de gong annonça la clôture de l’AG sous un tonnerre d’applaudissement ressenti jusqu’à Vésines.
Un cocktail garni fut pris à la suite et nous passâmes à table alors qu’un diaporama préparé par Jacques, était projeté en boucles dans la salle de restauration.
Les impétrants impatients furent alors appelés successivement par le secrétaire :

Nul besoin d’aller au Maghreb pour trouver son marocain.
C’est dans une rue commerçante de Montargis que les amateurs de cuir avaient grand choix.
Non pas rue du Loing où sévissaient déjà les 3 Selliers (huissiers de justice) Mais rue Dorée, aux 2 Selliers, où il tenait commerce.
J’appelle Philippe BISSONNET

Il s’intéresse très tôt aux gros cubes et aux sports mécaniques.
Ainsi il achète très jeune une moissonneuse batteuse.
Pour terrain de jeux ce seront des hectares et des hectares de Beauce.
Pour un citadin ce paysage est vraiment « des paysans ».
Alors culture intensive ou culture bio, là n’est pas le sujet. Nous n’avons pas vocation à être « des tracteurs » si vous « motorisez » l’expression.
J’appelle ALAIN DUBOIS

Les parrains respectifs Philippe BAS et François BECQUET purent en dire un peu plus et nous confirmèrent qu’ils se portaient garants de leurs filleuls.
Les présidents lurent ensuite en stéréo la charte Probus, remirent cravates et épinglettes. Les nouveaux membres ajoutèrent quelques mots sympathiques témoignant d’une très grande et bonne préparation de leurs parrains.

Nous voilà une bonne équipe de XV.

Les prochains rendez-vous :

  • -  le mardi 13 Février à 19h au bowling d’Amilly

  • -  le mardi 13 Mars tour de table (seulement 7 d’entre nous sont déjà

    intervenus)

  • -  le mardi 10 Avril au musée des cloches Bollée à St Jean de Braye. Plus amples renseignements seront donnés en temps utiles par les présidents.

  •                   
     
     
             
Lectures : 0
0

Posté par le dans Probus

Réunion du 12 Décembre 2017 DECOUVERTE de BARVILLE en GATINAIS

Barville n’est pas une ville autour d’un bar mais un hameau autour d’un cabaret.

Le diamant bleu est plutôt la symbolique de l’arc en ciel où l’homo sapiens décomplexé en quête de reconnaissance, peut être surprenant parfois. Pour éviter tout assaut de partenaire particulier, nous sommes restés très groupés derrière nos présidents. Un homme averti en vaut deux. (Nos conjointes ne craignaient rien)

Le spectacle a été aussi bien sur la scène que parfois dans la salle avec la valse des chaises musicales pour certaines Mamies.

En attendant notre AG de Janvier pour laquelle Patrick a diffusé plus d’informations, je vous souhaite de passer de bonnes fêtes de fin d’année

                                                         
Lectures : 0
0

Posté par le dans Probus

Réunion du 14 Novembre 2017

Réunion montargoise intra muros

VISITE ET DECOUVERTE DE MONTARGIS

Nous cherchons toujours ailleurs des sujets de visite intéressants alors que bien souvent le « bonheur » est à notre porte.
Jean Louis RIZZO nous a fait le plaisir de nous guider pendant 1h30 en évoquant avec moult anecdotes les lieux et personnalités qui ont marqué Montargis par le passé.

Absent à cette visite je vais essayer d’être le plus incomplet possible en ne citant que 10 noms jetés sur le papier par Jean Louis après la visite.

Durzy, Girodet, Triqueti, Madame Guyon, Dupont de Nemours, Henriet Rouard, Ulysse Trélat, Barthélémy Prévost, Madame Roux Fedry (peut-être apparentée à Rocco par ses activités) et enfin Adolphe Cochery (grand collectionneur de timbres).

Je conseillerais aux empêchés du jour qui n’auraient jamais fait cette visite, de trouver l’opportunité de la faire.

DEJEUNER AU « PALAIS » DES GLACES petit Versailles montargois
Retour au chaud où Patrick le Président s’enquière des nouvelles de Philippe BAS ici présent et de Michel Gaillard encore sous le choc (électrique). De bonnes nouvelles nous parviennent pendant le repas .

Pour une première, Alain et Brigitte Dubois nous accompagnent.
Alain sera intronisé à l’AG de Janvier.
Nos co présidents iront à l’AG PROBUS France du 01/12 à Lille

 
Lectures : 1
0

Sortie normande 14 et 15 Octobre 2017


 

Samedi 12 heures tout le monde est au rendez-vous sauf l’équipage Dasriaux- Darbier (peut-être un brame tardif ?)
14h30 tous à l’embarcadère prêts à appareiller (même pour les malentendants déjà équipés). C’était sans compter sur une brume tenace. Alors notre GO Jean Luc s’est pris la tête avec les autorités et par un dernier souffle, a dissipé brume et malentendu (les miracles ça existe, quelqu’un avant lui a déjà marché sur l’eau).

Longue visite du port avec explications désintéressées ( ?) du guide embarqué . Nous n’avons pas vu une grosse activité et seulement quatre bâtiments de containers, minerais, pétrole et voitures. Néanmoins Le Havre reste le premier port français pour les containers.

16heures Adeline ou Emeline ou Nathalie (en tout cas elle avait un joli nom notre guide). Allait-elle faire le grand écart entre François 1er et Edouard Philippe ? Eh bien elle concentre la visite et l’exposé sur Auguste Perret et la reconstruction d’après guerre. Chacun s’est fait son idée sur l’architecture sobre, homogène, épurée mais fonctionnelle et efficace.
18h30 liaison Honfleur, tous sur le Pont de Normandie
A l’hotel le Mercure 
affiche 20 degrés L’hôtesse d’accueil nous répartit nos couches et nous nous retrouvons autour d’une bonne table. Les visites nous avaient mis en appétit

                                                                                      
                                           
                                                                          
 Dimanche 10heures après les hommages du matin qui mettent en route les pèlerins, nous retrouvons notre guide de la journée pour la visite de Honfleur.

Sous un soleil radieux et nous le sommes aussi, nous découvrons une ville pittoresque chargée d’histoire et d’histoires.
Le contraste frappant avec la visite de la veille fait penser que ce fut un bon choix que de commencer par le Havre c’est sûr !
Par un beau dimanche comme ça et à une heure trente de Paris, Honfleur n’est pas vraiment le havre de repos. Nous n’étions pas les seuls quidams déambulateurs.
14 heures 30 Eugène Boudin
La visite du musée fut exhaustive.

Nous partîmes 24 mais malgré de multiples fuites, sortant de la visite nous nous trouvâmes 8. On ne pourra pas dire toutefois que ça s’est terminé en eau de Boudin même si l’artiste est reconnu entre autre pour ses aquarelles et ses pastels. Parmi les grands peintres nous connaissions déjà Colombat et Roggiani, il faudra maintenant compter avec Eugène.

Au moment de la douloureuse séparation tout le monde était réuni autour d’une collation offerte par Maïté et Jacques.
Nous retiendrons que l’objectif fut atteint (
comme on dit à Lamotte Beuvron chez les sœurs éponymes (Tatin)).Tout cela pour dire que tout était parfait et que nous devons un grand merci à Jean Luc.

Président c’est un métier !
Reste maintenant à savoir ce que nous réservera Patrick.

                                                                                                                

Si par hasard vous trouviez que ce compte rendu n’est pas culturellement complet et insuffisamment illustré adressez-vous à Google. et Jacques Berneau

Lectures : 0
0

Posté par le dans Probus

Réunion du 12 septembre 2017

Pas de plan de tables aujourd’hui.

En fait nous avons tourné autour en évitant de les faire tourner car lorsque l’on fait tourner l’étable on fait tourner le lait.

On avait dit rendez-vous le 12 septembre Midi
Un tiers de l’effectif a dû comprendre dans le midi, les deux autres tiers étaient eux à Conflans et à l’heure.

Le Président de proximité, Jean Luc, a dit quelques mots d’accueil et a précisé le programme du WE des 14 et 15 octobre alors que le Président éloigné, Patrick, nous a envoyé un message de sympathie par SMS Nous n’avons pas dit du mal des absents mais évoqué globalement que maintenant que la rentrée scolaire a eu lieu, les grands parents sont en vacances.

Certains, à peine halés sont déjà revenus. D’autres jouent les prolongations.
Philippe BAS par sa présence témoigne de son état de forme et nous montre que le plus court chemin entre la presqu’ile de Crozon et l’Ecosse c’est de passer par Montargis surtout s’il y a une réunion Probus.

Présentation

Les Probusiens Philippe BAS, Jacques DARBIER et Jean Pierre DASRIAUX ont à tour de rôle évoqué leur passé et leur actualité pour que je puisse dresser une fiche non exhaustive les concernant (et non les consternant, j’espère)

Lectures : 2
0

Posté par le dans Probus

Réunion du 11 ou...le triathlon de juillet

1ère épreuve le belvédère des Caillettes. Situé dans le massif d’Ingrannes (forêt d’Orléans), il culmine à 170 mètres sans être pour autant le point le plus haut du Loiret (273 mètres).

Au pied de cet ouvrage 127 marches (dixit Viviane) attendent les plus courageux pour atteindre la plateforme d’orientation et voir (pas grand chose d’ailleurs à cause de la météo de ce jour).

A la descente, trois d’entre nous (des plus savants) se sont demandé si les piliers étaient en béton, en fer ou en lamellé collé.
Apportez réponse svp car l’attente est insoutenable.

2ème épreuve :www.arboretumdesgrandesbruyeres.frNous sommes chez les La Rochefoucauld. Précisemment de La Rochefoucauld ça pose un homme comme de Garenne ça pose un lapin. De lapin il n’y en a pas car les fox veillent. Voilà pour la faune. Pour la flore il faut visiter les lieux même plusieurs fois. Vous avez ainsi de bonnes saisons pour vous y rendre ; de préférence avec une bonne guide comme nous avons eue, ça vaut le détour.

3 ème épreuve le déjeuner « au Fil des Roses » (à Quiers sur Bezonde) a clôturé cette matinée dans une ambiance chaleureuse et sympathique

Merci à Jean Luc pour ces choix

Voici Probus réduit à sa portion estivale 10 participant(e)s par 14° !
belle arrière saison !


 

page1image16832page1image16992page1image17152page1image17312
Lectures : 1
0

Posté par le dans Probus

Réunion du 13 Juin 2017

C’est « au Saint Martin » à AMILLY qu’a eu lieu le repas.
Ce restaurant est tenu par Monsieur et Madame DELION, anciens de « la Clé des Champs » à Courtenay .Nous ne fumes pas déçus 
même sans avoir choisi le menu.

Jean Luc a commencé par donner des nouvelles de Philippe BAS tout près de rentrer chez lui après 5 semaines d’absence dues à l’hospitalisation et la convalescence. Tous nos vœux t’accompagnent Philippe en attendant d’avoir le plaisir de te revoir à la prochaine réunion.

Quatre d’entre nous se sont ensuite présentés un peu plus. J’ai pensé qu’il serait nécessaire de créer des fichés P (comme Probus). Vous trouverez les premiers en pièces jointes.

Le programme à venir apparaît ci contre. Pour les 14 et 15 Octobre, nous serons au Havre à 12h00 le samedi. Visite du port et du quartier Perret. Diner à Honfleur.

Visite de la ville et du musée Boudin le Dimanche
Coût estimatif par couple: 450,00€.

Bonne période estivale pour ceux que nous ne reverrons qu’à la rentrée. Pour les autres, au 11 juillet . Plus de détails vous parviendront via la Présidence.

Lectures : 0
0

Posté par le dans Probus

Compte rendu de réunion du 09 mai 2017

10h30. Amilly nous accueille et plus précisément le Centre d’Arts Contemporains aux Tanneries rue des Ponts
Le guide nous propose une visite de la 
galerie haute avec exposition de plusieurs artistes en rapport avec « l’éternité par les astres » (selon Auguste Blanqui dont fort heureusement, nous n’avons pas à partager les idées politiques, pour suivre la visite)

Léa Bismuth commissaire de l’expo, a réuni différentes œuvres très bien exposées et mises en valeur: traçage ancestral, sons astraux de la verrière, miroirs de constellations (un miroir ça fait réfléchir),photographie et temps de pause, sculpture de papier froissé, l’homme face aux pompiers, le cep de vigne magnifié etc ...

La partie basse est réservée aux artistes qui créent leurs œuvres sur place. Ils sont hébergés dans des locaux réservés et aménagés à leur intention.
L’extérieur présente des œuvres volumineuses laissées temporairement.
Visite intéressante où chacun(e) a pu questionner le guide érudit.

 

                                                                        

Le Probusien peut être du Béotien récent, il n’en garde pas moins un esprit critique. Quand en plus on lui dit que c’est de l’art, il est forcément critique d’art (n’ayons pas peur des maux, la migraine n’est pas loin)Art moderne, contemporain, peut-être mondain d’ailleurs ? Demandez à Alain Paquet

13h00. Repas à l’auberge de Conflans à la suite.
Jean Luc le Président a pris la parole pour donner quelques informations. Nos pensées à Patrick Pingaud et à sa famille pour le décès de sa maman. Tous nos vœux de rétablissement et de bonne convalescence à Philippe Bas suite à l’opération importante qu’il a subie.
Dates à retenir : le 13 juin déjeuner sans visite ; 11 juillet escapade forestière en forêt d’Orléans (Belvédère des Caillettes, Ingrannes et déjeuner à Combreux) ; 12 septembre réunion à préciser. Pour ces trois dates, plus de détails seront fournis en temps utile.

 

 
 
 
Lectures : 0
0

Remise de charte du 26 avril 2017

Cérémonie oh combien solennelle, nous avons des invités de « marque » ou plutôt de Patrick et Jean Luc : le président PROBUS France Marcel Gambier et Reine Marie

Le président du club parrain Golfe de Saint Tropez, Humbert de Ribeaucourt accompagné de son secrétaire Jacques Thuly

Yves et Anne-Marie Froidur (amis de Jean Luc) du club Probus Bondues 3 villes
Nous étions tous présents, accompagnés de nos conjointes respectives et arborant déjà fièrement la cravate. (le rouge est mis, tout va bien). Ce n’était qu’un début.

Vint alors le cérémonial avec :
-intervention du Président national (discours en pièce jointe)
-intervention du Président du club parrain. Il prononça des mots de sympathie, de fierté et d’encouragement à susciter l’envie de créer et de parrainer d’autres clubs.
-intervention de notre Président respecté. (discours en pièce jointe)

Le président national fit lecture de la charte puis le secrétaire (himself) présenta à sa façon un par un les membres (voir détail en pièce jointe) qui signèrent leur engagement tout en recevant leur épinglette.
Cette une cloche toute vierge qui reçu le premier assaut énergique du Président. Le repas pu commencer dans une ambiance conviviale et sympathique.

Le planing fut respecté

Date à retenir, le 09 mai à 10h30 AMILLY Centre d’art contemporain 234 rue des Ponts. Déjeuner à l’auberge de Conflans


RB

Lectures : 0
0

Compte rendu de réunion du 11 avril 2017

Aujourd’hui nous sommes ligériens.

Patrick nous accueille à la faïencerie de Gien pour une visite guidée des ateliers.
Cette entreprise a obtenu ses lettres de noblesse au XIX ème en fabriquant les services de tables pour les grandes familles européennes. Il y avait alors 1600 employés. Aujourd’hui 160 s’affèrent et savent faire.

Juvet chantait « où sont les femmes ? » : à la faïencerie Patrick. L’effectif est en effet essentiellement féminin.
La faïencerie fabrique sa pâte (argile kaolin et sable) puis la façonne à partir de moules jusqu’à obtenir le biscuit qui sera comme son nom ne l’indique pas, cuit trois fois.
Les motifs sont soit peints à la main (la peintre signera son ouvrage) soit appliqués par chromographie.
Ne pas confondre alors « peint à la main » avec « fait main ». La différence ? la signature et le prix .
En une heure et demie nous avons découvert cet univers du travail manuel de qualité qui fait la réputation internationale de Gien.
Au début ce fut certainement la belle époque et c’est tout naturellement à « 
la belle époque » que le déjeuner clôtura cette escapade giennoise.

Le 26 à 12h00 nous nous mettrons sur notre 31 pour recevoir notre charte à Vaugouard.
32 convives prévus pour ce cérémonial en présence des présidents des clubs parrains. Il y aura discours officiels, remise d’épinglettes, réception de la cloche (
fraichement arrivée de Rome) etc.. Ne pas oublier la cravate

Autre date à retenir, le 09 mai AMILLY Centre d’art contemporain 234 rue des Ponts. L’heure de la visite et le lieu du déjeuner seront communiqués ultérieurement par Jean Luc .

                                                                                   

RB

Lectures : 0
0

Posté par le dans Probus

Compte rendu de réunion du 14 mars 2017Nous sommes maintenant 13 !.

C’est le demi président Jean Luc KREMPP qui a officié puisque sa moitié, l’autre demi président Patrick PINGAUD, était intronisé au club de Cavalaire au même momentQu’est-ce qu’il ne ferait pas pour avoir une cravate bleue en plus de la cravate rouge.

Il y a des absents excusés que Maïté et Jacques DARBIER (nouveaux venus) retrouveront lors d’une prochaine réunion. (les couples BAS, LUBERT, PAQUET et PINGAUD)

Jean Luc a fait ensuite un tour de table où chacun (ou chacune) a eu l’occasion de parler de son actualité, de ses passions etc.
Ainsi divers thèmes ont été abordés : avec Jean Luc KREMPP ce fut un brin d’histoire avec le musée Nissim de Camondo (Paris 8
ème), de l’histoire toujours avec votre secrétaire pour parler d’un volume de l’encyclopédie Larousse qui a échappé à l’agressivité d’un cousin germain (1940) en forêt d’Orléans ; dans cette même forêt où Jacques DARBIER a suivi un vautrait (équipage créancé au sanglier) qui a découplé il y a peu de temps pour le courre de l’animal du même nom ; c’est bien d’animaux qu’il s’est agi aussi avec Jacques le trésorier qui nous parla du rat taupe nu qui se comporte comme une reine ; sur quoi Michel GAILLARD a enchainé avec la maison de l’abeille qui ouvrira à Pannes prochainement ; les espèces en voie de disparition causent bien du souci à Jean Pierre DASRIAUX ; ça donne même le bourdon à Viviane ; si bien que Jean Pierre (le même, astronome en culotte courte) espère bien découvrir un jour une planète où la vie serait possible ; Jean Gay quant à lui nous a donné le moyen mnémotechnique pour retenir l’ordre d’éloignement des planètes par rapport au soleil ; alors, Jean Luc BASTY nous a rassuré avec la perspective du tout électrique pour les voitures dans une génération (qu’en sera-t-il pour le sex appeal ?; sans attendre cette perspective, Josette Gay a dit vouloir déjà plus de place pour son vélo (je suis d’accord mais quand je mets le mien dans le salon Viviane n’en veut pas) La conclusion viendra avec François BECQUET qui, à défaut d’avoir préparé quelque chose,... nous a offert une minute de silence.

J’ai mis les prises de paroles dans le désordre pour que raconté comme ça, on ait bien l’impression que tout était cohérent et logique.

Jean Luc a évoqué le calendrier à venir avec :
11 avril 10h00 faïencerie de Gien et déjeuner à la suite 26 avril remise de charte à Vaugouard
09 mai Arts contemporains à Amilly
13 juin
11 juillet

La prochaine fois je vous promets des photos en extérieur


RB

Lectures : 1
0

Posté par le dans Probus

Compte rendu de réunion du 07 Février 2017

Nous sommes maintenant 12 !.

Tous présents et pratiquement tous accompagnés nous nous sommes retrouvés à Lorris où notre président Patrick avait organisé cette deuxième réunion.
Première partie : visite du musée de la résistance là où on voyait avant les horaires de la gare on décou -
- vre aujourd’hui les horreurs de la guerre.
C’est du maquis de Lorris dont il fut question, très bien 
exposé par notre guide et inséré dans le contexte du conflit international.

Plusieurs d’entre nous ont eu leur famille directement impliquée.

Les guerres font toujours de beaux dégâts (rien à voir avec les tavernes espagnoles)

Deuxième partie : le repas (et son plat de résistance bien sûr) au « Guillaume de Lorris »
Là encore de l’histoire locale mais du 13
ème siècle cette fois. La vie n’était pas très rose et Guillaume en a fait tout un roman.
Ce fut l’occasion pour les parrains de présenter leurs filleuls François Becquet, Michel Gaillard, Jean Gay et Pierre Lubert accompagnés respectivement de Danièle, Marie-Claude et Josette. Jacqueline absente sera la bienvenue à une prochaine réunion

Après ces moments très conviviaux, Patrick nous annonça le calendrier des prochaines rencontres :
Mardi 14 mars repas 12h lieu à définir
Mardi 11 avril Gien faïencerie (détails plus tard)

Mercredi 26 avril remise de charte (en grande pompe)

Lectures : 0
0

Inscription à notre newsletter

Liens utiles

Probus International
http://www.probus.org
 
Probus UK
http://www.probus.org/Probus%20UK.html
 
Probus Belgique
http://www.probus-belgium.be/fr

A la une

A découvrir !

le compte-rendu de l’Assemblée Générale 2017 de ProBus France, le 1er décembre dernier, dans la rubrique "Bureau de ProBus France"